Déchets riches en phosphore

Un module de l’aide à l’exécution relative à l’ordonnance sur la limitation et l’élimination des déchets (ordonnance sur les déchets, OLED)

Le présent module d’aide à l’exécution vise à contribuer, dans toute la Suisse, à la récupération du phosphore dans les déchets qui en sont riches. Il offre aux cantons et aux organisations économiques concernées une base sur laquelle se fonder dans le cadre de la récupération du phosphore en vue d’une application la plus homogène possible. Ce document explicite aussi bien les exigences légales que l’état de la technique.

Déchets riches en phosphore

 

Le présent module d’aide à l’exécution décrit l’état de la technique pour ce qui est de la récupération du phosphore et vise une mise en œuvre harmonisée de l’obligation de récupérer le phosphore (art. 15 OLED). L’état de la technique est régulièrement contrôlé et adapté le cas échéant. En Suisse, la quantité de phosphore récupérée doit au moins être équivalente à celle importée via les engrais minéraux et les produits chimiques. La récupération du phosphore a pour but de fermer le cycle de cet élément dans le pays. Le phosphore, qui provient principalement de l’agriculture (nourriture pour animaux et denrées alimentaires), doit en premier lieu retourner dans l’agriculture. Ainsi, il est possible d’éviter des apports indésirables de cadmium et d’uranium issus d’engrais minéraux et, partant, de contribuer à la protection qualitative des sols. Récupérer le phosphore et en faire des engrais minéraux sert grandement la protection de l’environnement dans la mesure où cela permet de diminuer les importations et l’utilisation d’engrais minéraux phosphatés. En général, il est aussi permis de réintégrer le phosphore dans le cycle économique sous la forme d’autres produits (p. ex. acide phosphorique).


Zum Seitenanfang
Letzte Änderung 16.12.2021